Randonnées FIRA Automne 2018

Thème 2018 : Le dynamisme de l’Artisanat en Cévennes

Depuis 26 ans, les randonneurs du FIRA viennent non seulement pour profiter des paysages de nos belles Cévennes, mais aussi pour rencontrer les gens qui y vivent toute l’année et leur apporte de quoi satisfaire leur curiosité, dans quelque domaine que ce soit. Et même si chaque année un thème principal est retenu, sorte de fil rouge des découvertes du pays, il est bien évident que tous les autres sujets d’intérêt peuvent et doivent être également abordés.

Ces années, nous avons constaté un véritable bond des manifestations concernant les marchés de produits du terroir, expositions, ou installations de créateurs et de producteurs d’objets ou d’aliments, dont on avait oublié l’existence quelquefois. C’est ce constat qui a conduit l’équipe du FIRA à retenir le thème de l’ARTISANAT, dans la mesure où dans chaque village existent ces passionnés de leur travail, prêts à rencontrer les randonneurs pour leur montrer leur savoir-faire.

Un exemple frappant avec l’artisanat d’art : pour la onzième année en 2017, l’association « Chemins d’art » a édité son catalogue d’adhérents (une soixantaine - https://www.cheminsdart.fr/artistes...), tous volontaires pour faire visiter leurs ateliers de création à un public de plus en plus nombreux, désireux de connaître, au plus près des lieux de leur création, les secrets d’élaboration des œuvres qu’ils ont pu admirer dans les lieux d’exposition. Des domaines très différents ont ainsi pu être (re)découverts, comme la gravure, la peinture, le dessin, le collage et techniques mixtes, la photographie, la poterie, la céramique, la sculpture, la création de luminaires, le travail du bois, les trompe-l’œil, le textile, le verre, le vitrail, les arts plastiques, la scénographie, les bijoux, la dentelle au fuseau, la ferronnerie d’art, la calligraphie, les fibres végétales, l’ébénisterie et même l’art numérique !

Un peu partout dans nos villages, des événements, petits et grands, jalonnent l’année et mettent en lumière des artistes passionnés lors d’expositions, salons, ateliers ouverts sur rendez-vous. Les thèmes alimentaires, avec la progression des produits bio, sont aussi un encouragement pour les producteurs qui se sont lancés dans ce créneau, d’abord timidement, et à présent sans retenue au vu des retours positifs des consommateurs. Le nombre de communes qui exploitent ce filon par des nouveaux « marchés du terroir », alliant alimentaire, utilitaire et artistique, ne cesse d’augmenter. A présent, pratiquement chaque village a vu s’installer dans ses murs ces nouveaux acteurs économiques dont le point commun est l’amour du travail bien fait. Gageons que la majorité d’entre eux seront enchantés de rencontrer, aux FIRA de printemps et d’automne, les randonneurs, d’autant plus qu’ils savent ceux-ci sensibles à l’authenticité des produits présentés. Belle occasion pour eux, par conséquent, de faire partager leur passion à travers leur savoir-faire !

Gilbert Calcatelle